Mon cher petit lion,

Hier étais dans le sud de l'île... Je n'y vais pas autant que je le voudrais. Il faut dire que cela mes rappelle des souvenirs... Mais hier soir Mo avait organisé un repas entre nous toutes. Du coup je suis descendue dans l'après midi avec Hollywood. Et j'ai fait ce que je fais à chaque fois que je descends dans le sud. Je vais au endroit on l'on s'est vue, dans l'espoir bien vain de t'y croiser. A défaut de te voir, ces endroits bien qu'une partie de moi souffre d'y aller, me donne l'impression d'être un peu avec toi. Je suis allée à ta falaise, je me suis posée et j'ai laissé le vent me caresser le visage en espérant qu'il apporterait avec lui ton odeur. Il n'y avait qu'une très légère brise apaisante et pourtant les vagues s'abattaient avec force sur  la falaise comme les battements de mon coeur en ce lieu ou les souvenirs sont vifs. On est pas resté longtemps il y avait du monde et surtout tu n'étais pas la...

Puis je l'ai amené au dernier endroit où l'on s'est vu. C'est l'endroit ou je vais le plus souvent parce que les souvenirs sont les plus vifs... Le salé de la brume de la mer se mélange à celui de mes yeux. Les larmes m'accompagnent toujours à ces rendez vous sans toi. Hier je voulais que Hollywood goûte au joie de la mer. Je l'ai balancé à l'eau et elle a moyennement apprécié mais moi ça m'a fait sourire. Il faut dire que les sourires les vrais se font rares sur mon visage. Il ne reste plus que des sourires d'apara ceux que l'on donne pour cacher les choses... Bon au début elle a pas trop aimé mais après ça allait. Je l'ai fait nager un peu et elle a vu quelques poissons. Malheureusement, il a commencé à pleuvoir et donc on a du rentrer dans la voiture. D'habitude lorsque je viens à cet endroit je pose un mot dans le creux du mur ou l'on était posé ce fameux dernier soir. Sur ces mots j'écris souvent la même chose que je pense à toi, que tu me manques et que je t'aime. Au creux de ce mur, mes secrets sont bien gardés. Et quand la marrée monte elle en porte avec les mots de mes maux. La mer devient la confidente de mes peines et cache mes larmes en les absorbant dans ses vagues salées d'amertume.

Au repas, elles étaient toutes là avec leurres moitié... J'aurais aimé que tu sois là, que tu les rencontre , que tu vois mon cocon. Je sais que tu crois qu'on fait tout le temps la fête qu'on fait n'importe quoi... Mais si seulement tu nous voyais, ce que nous sommes est bien loin de ce que tu t'imagines... On a discuté, on a rigolé, enfin surtout elles moi j'ai sourit. A un moment, Mo parlait de bébé. Elle disait que son enfant aura plein de tata et que chacune d'elles lui apportera quelque chose : Maîtresse lui apprendra le bricolage, B. le sport, N. l'aidera à l'école. Et puis Mo s'est tournée vers moi et j'ai sourit... Je lui ai dit moi j'aurais rien à lui apprendre, avec moi il sera trop tendre, trop sensible, trop gentille.. Mo a dit oui tu lui apprendra la tendresse...

Tu sais mes amies me voit comme quelqu'un de trop tendre, trop gentille. Elle me l'on encore dit hier soir il faut me durcir un peu. A elles je ne cache rien (sauf pour le blog c'est mon secret ça), elles savent pour toi et comment ça s'est passé. Elles s'inquiètent pour moi. Elles me disent de passer à autre chose... Et c'est pourquoi sans doute j'ai fait certaines choses... C'est pourquoi avec elles j'essaie de sourire le plus possible pour qu'elles ne s'inquiètent pas trop et surtout qu'elles s'énervent pas... Elles ont du mal à comprendre comment je peux avoir des sentiments aussi fort alors qu'entre nous il n'y a presque rien eu... Mais le peu qu'il y a eu était énorme pour moi... Il n'y a des choses qui  échappent à toutes raisons mais qui touchent le coeur si profondément qu'il est changé à jamais... Non seulement je me sens seule car tu n'es plus la mais en plus personne me me comprend dans ce que je ressens. C'est pourquoi souvent les ténèbres reprennent le dessus pour m'infliger des douleurs et parce que l'ange n'as plus envie de cette vie...

Bon petit lion je dois te laisser bien à regret. Sache que hier cela m'a fait plaisir d'ete un peu avec toi à ma façon à moi. Et même si je pleure beaucoup (une vraie madeleine) je continue à sourire dans l'espoir qu'un jour on se croise...

A bientôt