Mon cher petit lion,

Aujourd'hui c'était une journée entre cousins et cousines. Les derniers moments avant que ma cousine ne parte... On devait aller au cinéma ce matin, mais je ne me suis pas réveillée du coup pas de cinéma. L'objectif était d'aller à la plage. J'ai proposé le sud de l'île pour que ma cousine puisse manger une dernière fois l'énorme américain qu'on peut trouver à Saint Pierre. On s'est posé en face de la plage pour regarder des kitesuffeurs. On était posé, aligné et tous avec un énorme américain. Il y avait mon cousin de métropole, moi ma cousine et mes deux filleul.

Mon filleul N a le pied dans le plâtre ce qui n'est pas pratique quand on veut aller à la plage. On a bien rigoler tous ensemble, surtout grâce à un des surfer qui n'arrêtait pas de tomber! Il s'est pris un mauvais tacle à son matche de foot samedi dernier. Il était un peu en rage parce qu'il pensait ne pas pouvoir se présenter au sélection de la Réunion. Il m'a dit qu'il a eu le premier tour et que pour le second il présenterait un certificat médical. Je me demande si ton Benji lui aussi a été prit ou s'il a passé les sélections. Je l'ai vu joué ton neveu quand il y a eu un match contre l'équipe de mon fieul. C'est un petit simulateur ton neveu. Ils ont gagné mais on verra le match retour que j'attends impatiemment!

Sur Saint Pierre y avait trop de vent pour se mettre à la plage du coup on est allé boire un verre au travail de Mo. Y avait pas un chat du coup on a pu discuté un peu avec Mo. Elle a vu les phénomène que je me traîne quand je sors avec mes filleuls! On a bien rigolé avec N qui même avec un pied dans le plâtre est un vrai clown!

Après j'ai proposé d'aller à Grand Anse, en espérant qu'il y aurait moins de vent là-bas. Sur le chemin, je me suis arrêtée à deux endroits on l'on s'est vu : ta falaise et le dernier endroit où l'on s'est vue. Pourquoi? Parce que c'est des endroits où même si pour moi il y reigne un parfum de nostalgie doux amère, ceux sont aussi des endroit où j'ai l'impression d'être un peu avec toi. Et je voulais partager ce moment avec toi. J'aurais aimée que tu sois avec nous (même si je pense qu'avant la fin de la journée tu aurais tapé N mais personne ne t'en aurait voulu). Mes filleuls ont adoré la falaise même s'il y avait énormément de vent.

Mon cousin lui m'a demandé pourquoi on était venu ici. Je lui ai dit que j'aurais aimé que tu sois la. Il m'a dit que parfois il faut tourner la page et accepter de passer à autre chose. Je lui ai dit que je n'arrivait pas à le faire. Il m'a dit ce n'est pas en venant ici que j'y arriverais. Mais c'est comme un rituel quand je viens dans le sud j'ai besoin de passer à ces endroits... Au dernier endroit on l'on s'est vu, on a marché avec mon cousin, on est allée sur les rochers pour se rapprocher de la mer. J'ai regardé derrière moi et j'ai vu le mur ou l'on s'était posé... Mon coeur s'est serré si fort que j'ai cru qu'il allait sorti de mon corps, les larmes ont coulés mais heureusement il y avait du vent pour les sécher.

Qu'on pardonne à mon coeur de s'infliger tant de douleur. Mais il ne peut oublier l'objet de toutes ses pensées. Noyé par les larmes de ce coeur qui s'écoeur, mon âme se meurt. Pourquoi tant de malheur? Quel châtiment que d'avoir tant de sentiment et de savoir qu'il n'y a point de retour à tout cet amour.

On est allé à Grand Anse pour voir le couché de soleil et se poser un peu sur la plage. Puis on est rentré. Ils étaient tous épuisés et on dormi dans la voiture. Des vrais petits anges quands ils ne font pas de bruits. De retour à la maison on s'est posé et j'ai commencé à préparer les crêpes. Ce soir c'était soirée crêpes salées et sucrées. On a tous explosé notre ventre!!! La on est posé dans les canapés à jouer aux cartes. Une journée et une soirée bien tranquille entre nous. Il ne m'en faut pas plus à moi pour être bien. Profiter avec les gens qu'on aime c'est le plus grand et le plus simple des bonheurs.


Je te laisse mon petit lion, j'aurais aimé partager ce moment avec toi et c'est bien pour ça que je tenais à te l'écrire. Et même si je sais que tu ne liras certainement pas ce que j'ai écris je ne peut dire que tant pis. Car ce qui importe ce n'est pas que quelqu'un trouve la bouteille mais de jetter la bouteille à la mer.


A bientôt mon petit lion